Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Honda, Kawa, Ducat, Suzuki, Triumph, BMW etc...
Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mar. 2 août 2016 17:23

Première partie:
Gilda Texter… et non « Textile », quoique…

Lisant un jour le numéro 281 de Moto Magazine je trouvai page 20 ceci :

Image

Oh ! La photo de droite me fit tout de suite tilt. J'avais le souvenir en effet de cette photo publicitaire rencontrée dans un Moto-Journal des seventies:

Image

Voilà donc qui m’intéressait. « L’Agression », film présenté à gauche, j’avais sûrement déjà dû le voir, bien que ne m’en souvenant plus. Mais « Vanishing Point » de 1971 par contre, certain de ne jamais l’avoir vu. Or d’après l’article, ça se voulait (cul)te. Mince alors, me dis-je, un manque impardonnable à ma (cul)ture cinématographique ! Ni une ni deux, je gogolisai, amazonisai, me renseignai. Bien, « l’Agression » venait de ressortir en DVD, un peu trop chérot, et semble-t-il plutôt mal tourné, de peu d’intérêt. J’attendrais donc de le trouver un jour d’occase. Mais « Vanishing Point » lui était à petit prix, et… j’aurais bien aimé, je l’avoue, reluquer un peu cette motarde nue, sur son Scrambler 350 Honda. (Vieux (grand-)père vert que je suis ! Meuh non, c’était juste pour la Honda)
Alors voilà, chose faite un peu plus tard : DVD acheté, « j’y suis venu, j’ai vu, j’ai vingt culs ». J’exagère, de cul on n’en voit qu’un en fait.
Vite fait : le héros, Kovalski, est un ancien vétéran du Vietnam, ancien champion de stock-car, ancien détective, nouveau livreur de bagnoles « spéciales ». En l’occurrence il fait le bête pari de livrer en trente heures maxi une belle Dodge « Challenger » (oh, pas choisie au hasard la caisse, vu le nom) au moteur gonflé, de Denver à San Francisco. Voilà le scénar. On y met toutes les poursuites usuelles des flics « neuneus », un échantillon usuel des diverses catégories pas toujours flatteuses de la population US des années 70, quelques mormons, hippies, etc., et le tour est joué.
Pas tout à fait, car tout près de la fin du film, ouf, enfin, apparaît un couple de babas motocyclistes habitant dans le désert où notre héros s’est fourvoyé par obligation. La nana prend là son pied en roulant à poil sur sa p’tite Honda dans la nature sauvage. Je n’ai pas résisté alors à l’envie de faire, à l'attention des motards intéressés, un mi-story board, mi-roman-photo, des quelques minutes où celle-ci apparaît à l’écran. Envolée la triste image noir et blanc de la pub Moto-Journal…
Voici donc :
1) Arrivé avec le baba cool mâle (et non baba cou...e molle) sur son chopper, à l'baraque de celui-ci, Kovalski croit rêver, il vient d’apercevoir plus loin la blondinette nue, qui s’arrête un instant, à contre-jour, et lui sourit. Mmmm !

Image

2) Un peu plus tard, Mr Baba l’appelle, et la voici pimpante sur sa belle moto rouge et blanche. Oh, elle a de drôles de petits seins en obus ! (Pardon, considération déplacée je le reconnais)

Image

3) Je passe les détails de pourquoi on l’a appelée. Toujours est-il que M. Baba s’en va voir s’il y a des flics sur la route proche, laissant ensemble les deux tourtereaux. A pas peur ! Viser au passage le joli chopper du gars (démarré au kick, hein, quand même), et le regard langoureux de Blondinette…


Image

4) Bon, ça ne manque pas, madame (mademoiselle ?) fait des avances à Kovalski, et l’on apprend même qu’elle l’idolâtrait comme l'ancien champion de stock-car qu'il était, et qu’elle a reconnu. Le monde est petit quand même ! Mais ça ne colle pas, Kovalski est déçu par la vie, triste d’un amour perdu, et refuse les propositions de Blondinette, le bébête ! Alors elle repart, toujours à poil dans ses sandalettes, sur sa motocyclette. Et notre héros commence peut-être à regretter. *Voir le joli « LOVE » écrit en grand sur l’épave dans ce dernier plan, entre les deux personnages, si c’est pas beau…

Image

Je ne raconterai pas la fin du film, c’est le seul vrai moment de surprise de celui-ci, hormis Blondinette nue et sa Honda. Cette fin est d’ailleurs on ne peut plus pompée sur un autre film culte, réalisé deux ans plus tôt, et dont je tairai le nom.(pour le suspense) Alors sinon, qui c’est qui connaissait déjà ce « Point limite zéro » ? Et puis direz-vous, bof, et après ?…
C’est là que ça devient drôle, car figurez-vous que la motarde nue, Gilda Texter de son vrai nom, est devenue… COSTUMIERE par la suite ! Elle a travaillé pour 40 films et productions TV, en tant que créatrice de costumes puis superviseur des costumes. Les deux plus récents films où elle a œuvré sont « Garfield »(le film) en 2004, et « Lonely Hearts » en 2006.
Sa propre carrière en tant qu’actrice s’est arrêtée à un film en 1969, et trois autres en 1971… La dame est née en 1946, et avait donc 25 ans quand elle apparut nue sur sa moto. Ces scènes sont restée cultes donc, comme le film, paraît-il. Comment ne le sus-je pas plus tôt ?
Pour en terminer, je vous mets la jacquette recto-verso du DVD :

Image

Deuxième partie:

Gilda Texter, dans « Vanishing Point », m’a un temps titillé l’esprit (voire autre chose) quant à sa monture, cette sorte d’hybride de routière et de tout-terrain, avec son grand guidon, ses pots relevés et son moche cache-silencieux.

Image

Bah, pas un mystère non plus, il me reste en tête des images de ce type de moto à l’étrange allure, développées d’abord par les anglais, quand j’étais jeune. (Oh là là, c’est loin !!) Ces derniers, si conservateurs, n’ont d’ailleurs pas abandonné l’affaire : voir certaines Triumph Scrambler contemporaines par exemple…

Image

Bref, j’ai eu l’envie d’en savoir un peu plus sur le sujet, en jetant au passage un œil plus insistant sur la Honda CL 350 Scrambler. J’ai pour cela « plongé » dans les revues automobiles et motos « Champion », de 1968 et 1969, héritées de mon beau-frère (Plus âgé que moi, et abonné à l’époque). Le web m’a aussi un peu aidé. Mais difficile de trouver des choses en français sur cette bécane, et pour cause, on n’en a quasiment pas vues rouler chez nous, car la demoiselle a été conçue, « adaptée » serait plus juste, de la CB 350, pour le marché américain…

Un peu d’Histoire :
Tout semble venir de messieurs les anglais en fait. Le cross existe depuis la nuit des temps ou presque, mais à côté…
 Trouvé sur le Net, et sous réserve :
dans les années 60 en Angleterre, certains gentlemen-farmers ont eu l’idée, et trouvé très sympathique, de bidouiller leurs motos routières, en y posant des guidons larges et en bricolant des pots d’échappement relevés. Ensuite, ils se seraient mis à se courser les uns les autres, pour le fun, dans les chemins reliant leurs cottages… Les marques anglaises (BSA, Norton, Triumph, CCM…) exploitèrent alors le filon de cet effet de mode, pour « inventer » la machine de tout terrain non exclusive, abordable par n’importe quel pékin, en créant d’origine les motos de type « scrambler », versions « tout-terrainisées » de leurs routières à succès . ( Scrambler : bagarreur, qui bouscule, qui escalade, etc.)
Un peu plus tard, l’Angleterre, petite sœur des USA, leur donna le virus, les années libératoires aidant (68, 69,…), et la mode traversa l’Atlantique, pour s’épanouir désormais au States, jusqu’au début des seventies. L’un des plus fervents adeptes de moto tout-terrain, et particulièrement de scramblers anglais, fut l’acteur symbolique et de grande notoriété en Amérique, un « vrai motard », dans toutes les catégories, Steve Mac Queen. Je l’ai découvert personnellement à la TV, dans mon enfance, dans son rôle de cow-boy justicier, Joss Randall (« Au nom de la loi »), puis au cinéma comme vous sans doute, avec la scène mythique et finale (dont j’ai déjà parlé sur le forum) de « la Grande Evasion » (1963), également dans « Challenge one » (1971) où il côtoie sans faillir de grands champions de cross, d’enduro, etc. Mac Queen étant plus ou moins une idole des américains, cela aida à faire la promo de ces fameux scramblers anglais.

Image

Image

Un souffle de liberté passa donc sur la jeunesse américaine au travers notamment, à la fois des choppers Harley, et des scramblers made in England. Tout cela sur fond hippie et de « no war » (Guerre du Vietnam…), et sans oublier les Hell’s, eux-mêmes au début d’anciens vétérans du Vietnam, mal réintégrés par la société bien pensante américaine.
Le tout-terrain pour tous, et pour les « rebels » s’est installé. C’est à ce moment que les « petits malins », et inventifs constructeurs japonais mirent leur grain de sel dans l’histoire, faisant dans les années 70 grandement évoluer les choses. Chez Honda par exemple (presque choisi au hasard ;-) ), une nouvelle arrivée, fin 1968, la CB 350, passe très vite de son statut de routière efficace à celui de scrambler style anglais, via quelques petites modifs, codée alors CL 350 ; plus tard elle deviendra, profondément remaniée, la SL 350, puis XL 350 (moulin monocylindre désormais), puis XLR 350, et l’on aura alors à disposition un vrai trail, ce qui est de mon point de vue une moto désormais vraiment conçue pour le tout-terrain, et que l’on peut aussi mettre sur route sans problème, car elle est légère, fiable, apte à tout. (Certaines mauvaises langues de ma connaissance disaient à l’époque : des « bâtardes », aptes à rien…).

Image

Image

J’ai en tout cas bien expérimenté la chose avec ma TSA 125 au milieu des 70’, démontant souvent les clignos pour aller m’éclater dans les terrains vagues à bosses. Bon la Suz manquait parfois un peu de pêche dans les montées, c’est vrai, et bientôt arriva la DTMX qui elle était une vraie petite bombe, proche d’une enduro réelle.
Pour revenir à nos moutons, la CL 350 scrambler d’Honda est donc le dérivé d’un 4 temps routier, la CB, quant toute la concurrence japonaise ne jure encore que pour les 2 temps. Honda innove donc à ce niveau, et sera très bientôt suivi par les autres marques, du côté des routières du moins.

Passage de la CB 350 à la CL 350 :
 Dans « Champion » n° 33, du 15/09 au 3/10/1968, présentation de
cette nouvelle moyenne cylindrée qu’est la Honda CB 350 cc. Enfin du nouveau y dit-on, avec une machine pas trop lourde (160 kg), moderne, fiable, aussi performante qu’une 500 cc de l’époque, mais avec l’agrément quasiment d’une 250, en facilité de conduite entre autre. Intéressant pour les motards donc. La moto est assez belle, s’inspire des twins en ligne anglais, montrant cependant des couleurs plus vives, plus gaies. Elle est complète (démarrage électrique notamment), mais manque quand même de finition, que ce soit au niveau du cadre (soudures) ou des peintures (certains débordements). Pour le reste, elle est souple, facile à piloter. Equipée d’un grand guidon à l’américaine, elle peut pourtant emmener l’essayeur du jour à 165 km/h compteur, sans pour cela passer encore dans la zone rouge, et peut rivaliser sans souci avec toutes les concurrentes équipées, elles, d’un moteur 2 temps (celui « à trous qui pue », citation Joe Bar Team).

Image

« Champion » n° 34, du 3/10 au 15/11/1968 :
Salon de l’auto et de la moto de Paris. Les scramblers débarquent en France, en x marques, et x cylindrées. On ne cache pas l’influence américaine, alors que le point de départ du phénomène de mode était l’Angleterre…

Image

« Champion »n°35, du 15/11 au 15/12/1968
Nous y voici : pour ceux qui aiment le tout-terrain, et désirent le pratiquer sans pour autant vouloir faire de la compétition, on nous dit qu’il existe un moyen : c’est par exemple d’acheter le nouveau scrambler 250 de Suzuki. Il est clairement noté aussi que la mode du scrambler est installée depuis quelques années aux USA, et qu’elle gagne peu à peu la France.
*Je me dis alors que je suis tombé en plein là-dedans finalement, croyant avoir eu envie d’assouvir seulement une envie personnelle, alors que je n’ai peut-être été que le jouet d’un phénomène de mode, parti d’Angleterre, passé en Amérique, et venu en France !!

Image

La Suz en question est indéniablement une routière, à peine transformée en tout-terrain grâce au grand guidon et aux deux pots relevés, et à la monte de pneus à pavés. Sur route, la machine, non rodée, tape le 130 ; « sur les petites vicinales menant aux bois, ses performances sont bien suffisantes » dit l’essayeur ; en tout-terrain elle s’avère plaisante, joueuse, mais il ne faut pas attendre de miracles…

« Champion » n° 38, du 15/02 au 15/03/1969
Cette année-là, comme aurait dit Cloclo, la révolution tout-terrain se fait logiquement, avec une machine qui semble avoir bien entériné, sinon enterré le problème de la routière pas assez… tout-terrain. On nous présente ici la Yam 250 DT1. La vraie trail est née, elle semble faite pour le tout-terrain, avec sa courte selle, son grand guidon, son réservoir ramassé en bulle, sa hauteur de cadre, son sabot protecteur, l’absence de clignos (démontables ?)…
En fait elle dérive d’une moto de cross de Yamaha, qui a tout gagné en 1968. La course au trail, à la moto réellement tout-terrain, mais s’accommodant malgré tout de la route sans problème majeur est gagnée. Le vainqueur est Yamaha. Chapeau !

Image

Image

Par la suite, la concurrence va se rapprocher de ce concept, et l’adopter pour des années. Le Paris-Dakar sera lui-aussi porteur de ce créneau, et déclencheur de la création de trails plus exclusifs, proches de machine de cross taille XL(Sans jeu de mots).

« Champion » n°45, du 15/8 au 15/9/1969
Pas de salon à Paris les années impaires. « Champion », parmi toutes les nouveautés de l’année, présente donc les machines qui lui semblent les meilleures, et les plus sportives.

Image

Image

« Champion » n° 47, du 15/11 au 15/12/1969 :
Nouvelle allusion aux USA, les modèles dits d’enduro (ou trails en fait) affluent au salon de la moto de Tokyo.
*Mon cœur fait tilt quand je vois qu’on y parle de la Suzuki TC 120 (118cc). Quatre ans plus tard, Suz sortait la TC125J, issue de ce premier trail, et j’étais alors amoureux d’elle, au point de l’avoir peinte sur un de mes T-shirts ! Trois ans après encore, je disposais enfin de sa descendante, la TSA, à peine différente de la TC125J…

Image

La TC120 en question est un trail atypique, sa boite propose trois rapports pour la route et trois pour le tout chemin, changeables par une simple action sur une manette ! Mieux encore, une 100cc chez Kawasaki se voit dotée de 10 rapports, en séparés comme pour la Suz.
Pas de photo de Honda, mais il est dit cependant que la CB350 à peine modifiée a pu devenir un scrambler à l’anglaise. Il s’agit, vous l’avez compris, de la CL350 de Gilda. En ce sens, Honda perd un peu d’avance sur ses concurrents semble-t-il au niveau de la conception des vrais trails à venir. (Voir ici la 650 Yam (4 temps…), et la 350 Kawasaki, qui n’ont plus grand chose à voir avec les scramblers intermédiaires.)

Image


Et j’en termine sur cette histoire du passage des motards de la route aux chemins, avec quelques précisions sur notre CL350.

Image

Retour en 1968. Trouvée sur la toile, cette photo du premier prospectus Honda, en une page, présentant le « nouveau » modèle de scrambler 350cc.
Le site précise que la brochure de pré-production fut faite à partir d’une photo du prototype, peinte à l’aérographe par un artiste !… Au verso de la feuille est précisé que toutes les caractéristiques décrites seraient sujettes à d’éventuels changements. Ce fut le cas : à l’exportation en Amérique, puisque le modèle était prévu pour ce pays exclusivement, le haut des tubes de fourche et les supports de phare passent du noir à la couleur du réservoir ; le garde-boue avant perd ses longues entretoises ; les emblèmes 350 sur les caches latéraux sont peints sur des pièces métalliques, quant la brochure les montre plutôt peints sur les caches directement, avec en plus une petite aile dans un cercle ; à l’arrière du silencieux, les deux pipes séparées sont aplaties et réunies dans une pièce chromée plus courte ; enfin, la machine sera dotée d’une béquille centrale, et une latérale chromée.

Image

Le manuel de la moto, nommée CL350K0, lors de la première exportation aux USA en 1968, s’ornera lui des photos de la machine telle qu’en réalité.
Honda propose à l’époque trois couleurs, bleu ou rouge « bonbon », ou orange, accompagnant du blanc.

Image

….
La CL va évoluer légèrement en formes (réservoir, cache silencieux, selle) au fil du temps, et sera déclinée en six versions, avec aussi des variantes de couleurs :
1968-1969 : CL350K0
1969 : CL350 K1
1970 : CL350K2
1971: CL350K3
1972-1973: CL350K4
1973: CL350K5

Image

Image

Voici maintenant pour les éventuels intéressés la
FICHE TECHNIQUE de Miss Honda CL350 K0 1968 :

ANNÉE : 1968-(à 1973)
PAYS : Japon
MOTEUR : bicylindre 4 temps refroidi par air
DISTRIBUTION : simple ACT entraîné par chaîne
CYLINDRÉE : 326 cm3 (64 X 50,6 mm)
PUISSANCE : 33 ch à 9 500 tr/mn
ALLUMAGE : batterie-bobine
GRAISSAGE : par carter humide
BOÎTE: 5 rapports
TRANSMISSION : par chaîne
EMBRAYAGE : multidisque dans l’huile
CADRE : simple berceau
SUSPENSIONS AVANT : télescopique
SUSPENSIONS ARRIÈRE : oscillante
FREINS AVANT ET ARRIÈRE : tambour
PNEUS AVANT : 3,25 X 19"
PNEUS ARRIÈRE : 3,50 X 18"
RÉSERVOIR : 12 L
POIDS : 157 kg à sec
VITESSE MAXI : 150 km/h

Enfin, trouvé dans un article en ligne de motojournalweb.com, ce texte me semble être un bon résumé de la longue bafouille illustrée que je vous ai « pondue » ici.
"À la fin des années 50, un incroyable vent de jeunesse souffle sur l’Amérique. Le rock’n roll déferle sur l’occident, les vedettes de l’heure s’appellent Elvis Presley, Marilyn Monroe, Marlon Brando. L’économie est en pleine expansion et l’industrie fonctionne à plein régime augmentant ainsi le pouvoir d’achat de tout un peuple qui s’ouvre à la société des loisirs. La jeunesse américaine, les ouvriers et les agriculteurs profitent de leurs temps libres pour parcourir avec leurs motos les sentiers, forêts, dunes, au guidon des Scrambler anglais qui dominent alors le marché, mais Honda entend bien prendre sa part du gâteau et c’est ce qu’il fait brillamment, sortant une des plus belles lignées de motos off-road.
C’est avec un génie certain que Honda flaire cette transformation de la société et les besoins naissants du marché américain. Suivant cet état d’esprit, en 1962, American Honda confie au coureur spécialiste du désert Dave Ekins (le frère de Bud, la doublure de Steve McQueen) le développement de la CL72. D’une puissance de 250 cm3, elle est considérée comme la première vraie Scrambler de la marque et elle est équipée du bicylindre simple arbre à cames. De 1962 à 1973, Honda commercialise des versions sans cesse améliorées du modèle routier CB et de sa version adaptée au tout-terrain la CL, que peu de choses séparent techniquement. Les vraies versions commerciales n’arrivent qu’en 1966. 1968 voit l’apparition des CB350 et CL350. La version off-road diffère peu du modèle routier : fourche télescopique, guidon large et pour améliorer la garde au sol, deux échappements relevés du même côté gauche et roue de 19" à l’avant.

Elles sont présentées aux États-Unis à la une de Cycle News et font sensation forte. La CL sera déclinée de la version K0 en 1968 à la K5 en 1972. Puis rapidement, la nécessité d’offrir plus qu’une routière maquillée en off-road se fait sentir. Honda se remet donc à la planche à dessin pour sortir en 1970 la SL350, véritable trail-bike dont le moteur reste cependant construit sur la base de celui de la CB350. Elle préfigure la ligne développée par la suite sur la XL250 mue par des monocylindres. Sa sortie abrège la carrière de la CL qui sera vendue jusqu’en 1973.

Finalement, la CL aura connu un beau succès et contribué à la formidable expansion de Honda. Une des apparitions les plus remarquées de la CL350 fut sans nul doute dans le film Point limite zéro, un road-movie sorti en 1971 dans lequel le héros doit rallier Denver à San Francisco au volant d’une Dodge Challenger en moins de quinze heures, poursuivi par la police. Dans le désert, il croise une jeune hippie nudiste au guidon d’une CL350. Beaucoup se souviendront d’avoir vu la fameuse scène au cinéma. Mais qui avait réellement porté attention au modèle de moto? Les CL et SL furent créées pour l’Amérique et vendues exclusivement sur ce marché, d’ailleurs les Européens nostalgiques de ces années-là nous jalousent. On les comprend, ces motos étaient bien faites, fiables et non dépourvues d’un certain esthétisme. Nul doute qu’elles auraient pu faire un malheur sur le Vieux Continent car bien que taillées pour les grands espaces, elles étaient aussi parfaitement à l’aise en milieu urbain."

Vous n’aurez pas été sans remarquer, c’est fou quand même, qu’on y parle même de notre amie Gilda Texter…

Image
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mar. 2 août 2016 17:43

Désolé une fois de plus, pour certains textes peu lisibles, la faute toujours à la "moulinette aux 900 pixels" obligatoire sur le fofo...
*(Passer à une vue à 125% (outils sur le menu tout en haut) améliore un tout petit peu les choses.)
Bonne lecture.
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
david33
Superstar !!!
Superstar !!!
Posts : 3372
Inscription : jeu. 26 avr. 2007 09:31
Votre moto (type, année, couleur) : R1200R
Localisation : Créon
Contact :

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar david33 » mar. 2 août 2016 19:23

Vraiment très sympa ce reportage.
C'est une vraie passion pour toi ?
En tout cas pour moi, c'est toujours un régal de découvrir tes posts.
Ce n'est pas parce que les choses nous semblent inaccessibles, que nous n'osons pas; c'est parce nous n'osons pas, qu'elles nous semblent inaccessibles. (Sénèque)
Image

Avatar de l’utilisateur
fanfan45
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2308
Inscription : ven. 22 août 2014 08:35
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 1000 A 2009 gris argent
Localisation : 45220 CHUELLES, au croisement de l'A6 et de l'A19

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar fanfan45 » mar. 2 août 2016 19:47

Bravo Pépé, encore un magnifique dossier qui me "cause" puisque ma première moto fut en 71 une CB350 de 70. A son guidon, je me suis "entrainé" tout seul et sur laquelle je suis allé passer mon permis, m'étant inscrit directement à la préfecture. Une très bonne moto si l'on ne s'offusque pas d'un certain flou dans la trajectoire, mais pour l'époque, c'était très bien. La faute à un cadre simple berceau dédoublé sous le moteur dont l'épine dorsale était 2 tôles embouties soudées qui venaient enchasser le pivot de direction d'un coté, la boucle de cadre de l'autre et se terminait en bas par les "oreilles" du bras oscillant. Le garde boue arrière très enveloppant faisait un peu désuet, seule fausse note à sa plastique. Le moteur était vaillant avec une zone rouge à 10500 tours et à cette époque sans limitation de vitesse (hormis 60 en ville), on roulait toujours au taquet. Je l'ai gardée 18 mois, fait de nombreux kilomètres car avec un super à 76 centimes (de franc) le litre, on partait tous les WE en concentre. Je l'ai remplacée en octobre 72 par une Yamaha 650XS2 neuve.
Dans mon garage, il y a aussi:
Peugeot triporteur 125 55TN (1952), Yamaha 650XS (1975), Yamaha 1100XS avec side-car Jewell (1981)

SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
hf38
..
..
Posts : 8573
Inscription : ven. 7 août 2009 19:42
Votre moto (type, année, couleur) : CB500XA 2017 rouge
Localisation : dans le "Y"

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar hf38 » mar. 2 août 2016 20:26

:sup: comme d'hab.
Hé mais je l'avais vu ce film ! ça finissait mal pour la Dodge non ?
Quand même, cette Gilda Texter : faire de la moto, comme ça juste avec des sandalettes, :roll: pfff, pas raisonnable, elle aurait pu se blesser avec le sélecteur :yicon_mrgreen:
Plutôt vivant que devant... :ymoto_guidon:
Mes motos ...et autres essais - Suivi conso : Image
Image Contacter les Modos et Admins - Soutenez le forum : ADHÉREZ à l'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" ;v

PéGuy
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2514
Inscription : ven. 23 nov. 2007 22:27
Votre moto (type, année, couleur) : Titi 600 Daytona et Rominet CBF 2012
Localisation : Saussy - 21

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar PéGuy » mar. 2 août 2016 23:33

Hello!

Quel boulot !!!
:clap: :clap: :clap:

Petite remarque perso : quoi de plus normal pour un canon que d'avoir des seins en obus ...
:fui: :fui: :fui:

;v
Economiser l'énergie, c'est très bien !
Commencer par la sienne, c'est encore mieux !


Membre du "VIEUXCROUTONS TEAM"

On n'est pas des poissons rouges ...

Avatar de l’utilisateur
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Posts : 15737
Inscription : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA 2004 BLEUE
Localisation : Cénac (33)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Mumu » mer. 3 août 2016 08:45

Coucou, notre Boyinton préféré !!! :D
J'ai eu l'occasion de rouler un peu avec une CB350 Scrambler et une Kawa 350 Avenger.
Elles appartenaient à deux frangins de retour de Thaïlande y ayant vécu à l'époque où l'armée française avait encore des bases à l'étranger.
La première, en belle livrée bleu, était magnifique, même si elle manquait un peu de patate et avait tendance à saucissonner "velu" dans les virages.
De plus, son propriétaire avait été obligé de monter un bloqueur de pneu (gripster) à l'arrière, ayant eu la mauvaise surprise de subir l'arrachage de la valve de la chambre à air causé par le glissement du pneu sur la jante.
Ça prouvait bien que cette moto n'était pas vraiment prévue pour faire autre chose que du chemin terreux.
Quant à la seconde, c'était le fauve à l'état pur.
Impressionnant !!! 8)
Beltoise avait d'ailleurs un essai du monstre dans un exemplaire de Champion et ne tarissait pas d'éloges à son sujet. :clap:
Votre serviteur s'est quand même permis de la roue arrière en ouvrant les gaz à fond en troisième à 70 km/h... :mrgreen:
Ben oui, il fallait bien essayer la boîte à trous qui puent après avoir exécuté les réglages qui vont bien, non ? :hehe:
En résumé, si ces 350 étaient des cylindrées que l'on trouverait petites aujourd'hui, malgré les piètres qualités des cadres, des freins et autres accessoires entourant le bouza, sans parler des vis platinées et autres joyeusetés à régler fréquemment, elles procuraient des sensations formidables. :lo:
Oh, potoBoyington, n'aurais-tu pas de quoi nous faire bâââver sur la fabuleuse et mortelle Avenger ? :slurp:
Et... merci !!! :sup:
Mumutrèpoto !!! ;v
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mer. 3 août 2016 10:37

david33 a écrit :Vraiment très sympa ce reportage. C'est une vraie passion pour toi ?En tout cas pour moi, c'est toujours un régal de découvrir tes posts.

Je me suis passionné il y a 6 ans, aimant écrire depuis toujours, à bricoler tous ces sujets pour les copains du forum moto tout neuf, de mon village d'avant dans le Pas-de-Calais. Après, si tous ces posts intéressent pleins d'autres "vieux" comme moi, et quelques jeunes au passage :mrgreen: , ben tant mieux.
Mes revues moto achetées dans les seventies ont été ma mine principale de renseignements. Un sacré mixage de docs à faire ceci dit, pour que ça tienne la route :)
La moto c'est ma passion depuis 1969, démarrée quand un de mes potes de lycée s'est vu offrir un Malaguti 50, et aussi parce que très déçu par le fait que je ne pourrais jamais être... pilote de chasse! La moto était un rêve accessible. Mon plaisir à moto de plus est resté intact depuis mes débuts... en 1975! C'est fou.

fanfan45 a écrit :Bravo Pépé, encore un magnifique dossier qui me "cause" puisque ma première moto fut en 71 une CB350 de 70. A son guidon, je me suis "entrainé" tout seul et sur laquelle je suis allé passer mon permis, m'étant inscrit directement à la préfecture. Une très bonne moto si l'on ne s'offusque pas d'un certain flou dans la trajectoire, mais pour l'époque, c'était très bien. La faute à un cadre simple berceau dédoublé sous le moteur dont l'épine dorsale était 2 tôles embouties soudées qui venaient enchasser le pivot de direction d'un coté, la boucle de cadre de l'autre et se terminait en bas par les "oreilles" du bras oscillant. Le garde boue arrière très enveloppant faisait un peu désuet, seule fausse note à sa plastique. Le moteur était vaillant avec une zone rouge à 10500 tours et à cette époque sans limitation de vitesse (hormis 60 en ville), on roulait toujours au taquet. Je l'ai gardée 18 mois, fait de nombreux kilomètres car avec un super à 76 centimes (de franc) le litre, on partait tous les WE en concentre. Je l'ai remplacée en octobre 72 par une Yamaha 650XS2 neuve.


Effectivement ce sujet a dû te parler.... :wink:
*Je suis très jaloux à vous lire, les vieux "routiers" plus ou moins de mon âge, quand vous relatez vos premières expériences sur ces bécanes de l'époque, alors que j'ai dû me montrer très patient de mon côté avant d'accéder enfin au bonheur. (Pas de sousous à l'époque, des parents frileux à me voir poser le cul sur un deux-roues, et peut-être pas assez de hardiesse de ma part aussi, je ne sais pas.)

hf38 a écrit ::sup: comme d'hab.
Hé mais je l'avais vu ce film ! ça finissait mal pour la Dodge non ?
Quand même, cette Gilda Texter : faire de la moto, comme ça juste avec des sandalettes, :roll: pfff, pas raisonnable, elle aurait pu se blesser avec le sélecteur :yicon_mrgreen:


Femme au guidon, danger à l'horizon... :oops: Non, j'ai rien dit!
Je te répète que je ne lâcherai rien sur la fin du film :nein: Pas spoiler un tel chef-d'oeuvre pour ceux qui ne l'ont pas encore vu... :mdr:

PéGuy a écrit :Hello!
Quel boulot !!!
:clap: :clap: :clap:
Petite remarque perso : quoi de plus normal pour un canon que d'avoir des seins en obus ...
:fui: :fui: :fui:
;v


Merci Guy. n|nn Bien vu le canon.

Mumu a écrit :Coucou, notre Boyinton préféré !!! :D
J'ai eu l'occasion de rouler un peu avec une CB350 Scrambler et une Kawa 350 Avenger.
Elles appartenaient à deux frangins de retour de Thaïlande y ayant vécu à l'époque où l'armée française avait encore des bases à l'étranger.
La première, en belle livrée bleu, était magnifique, même si elle manquait un peu de patate et avait tendance à saucissonner "velu" dans les virages.
De plus, son propriétaire avait été obligé de monter un bloqueur de pneu (gripster) à l'arrière, ayant eu la mauvaise surprise de subir l'arrachage de la valve de la chambre à air causé par le glissement du pneu sur la jante.
Ça prouvait bien que cette moto n'était pas vraiment prévue pour faire autre chose que du chemin terreux.
Quant à la seconde, c'était le fauve à l'état pur.
Impressionnant !!! 8)
Beltoise avait d'ailleurs un essai du monstre dans un exemplaire de Champion et ne tarissait pas d'éloges à son sujet. :clap:
Votre serviteur s'est quand même permis de la roue arrière en ouvrant les gaz à fond en troisième à 70 km/h... :mrgreen:
Ben oui, il fallait bien essayer la boîte à trous qui puent après avoir exécuté les réglages qui vont bien, non ? :hehe:
En résumé, si ces 350 étaient des cylindrées que l'on trouverait petites aujourd'hui, malgré les piètres qualités des cadres, des freins et autres accessoires entourant le bouza, sans parler des vis platinées et autres joyeusetés à régler fréquemment, elles procuraient des sensations formidables. :lo:
Oh, potoBoyington, n'aurais-tu pas de quoi nous faire bâââver sur la fabuleuse et mortelle Avenger ? :slurp:
Et... merci !!! :sup:
Mumutrèpoto !!! ;v


Je vais grandement te décevoir, notre Mumu préféré. Mon carton est quasiment vide. N'a plus qu'un p'tit dossier sommaire et anecdotique à passer... et pas sur la belle Avenger!!!
Vas-tu me maudire pour le coup?... :shock:

Qui sait, peut-être qu'un jour je refouinerai dans mes mags moisis, pour voir si quand même y aurait pas des p'tites miettes là-dessus... Wait and see, carpe diem.

Grand merci à tous de me lire et d'apprécier. (Impression de ne pas avoir fait tout ce bazar en vain, et le plaisir pour moi de partager mon propre plaisir et ma nostalgie positive.)
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
L'Iguane
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 1861
Inscription : lun. 9 nov. 2015 09:58
Votre moto (type, année, couleur) : 1000 CBF 2007
Localisation : Pays de la Tomate (47)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar L'Iguane » mer. 3 août 2016 12:26

Boyington a écrit :*Je suis très jaloux à vous lire, les vieux "routiers" plus ou moins de mon âge, quand vous relatez vos premières expériences sur ces bécanes de l'époque, alors que j'ai dû me montrer très patient de mon côté avant d'accéder enfin au bonheur.


Salut

vrai que j'aurais aussi pu écrire ça ..... car il m'a fallu attendre 50 balais que les gosses soient autonomes (j'ai fait ce choix car ils n'avaient que moi) pour passer mon permis et m'offrir mon premier GC.
Et pourtant, dans ma jeunesse, j'ai eu le plaisir d'être passager sur une 750 Four, une 1100 indian, une BMW (je ne sais plus laquelle) attelée, et d'avoir piloté, dans une petite citée, une 350 Jawa sur quelques dizaines de mètres...
Alors merci Sieur Boyinton pour tes articles qui me font revivre ... mes rêves, rêves réalisés aujourd'hui avec mes 12 ans de permis et 350 000 kms plus loin :wink:
@++
;v
La moto: le plus loin et le plus longtemps possible

SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mer. 3 août 2016 13:15

Ouais, faut plus que je me plaigne, car je n'ai pas eu à attendre aussi longtemps de mon côté...
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
nours01
Superstar !!!
Superstar !!!
Posts : 3488
Inscription : sam. 3 sept. 2011 15:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 1000 FA 2013 bleue cerise
Localisation : AIN

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar nours01 » mer. 3 août 2016 14:56

oui, on est nombreux sur le fofo ( et ailleurs :yicon_pasur: ), a être passé par là;
le permis vers la cinquantaine après avoir gouté dans les années 70 aux 2 roues motorisés ( dans la clandestinité :ble: ) tel que
100 yam, 250 suz, 350 Honda, 500 et 750 four, Kawa 3 cylindres et ses fameux freins à patin :nerv2:

bref, merci de nous faire revivre notre jeunesse, Boyington :yicon_content:

;v
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mer. 3 août 2016 15:52

You're welcome Nours...
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Posts : 15737
Inscription : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA 2004 BLEUE
Localisation : Cénac (33)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Mumu » mer. 3 août 2016 18:04

Boyington a écrit :Je vais grandement te décevoir, notre Mumu préféré. Mon carton est quasiment vide. N'a plus qu'un p'tit dossier sommaire et anecdotique à passer... et pas sur la belle Avenger!!!
Vas-tu me maudire pour le coup?... :shock:
Qui sait, peut-être qu'un jour je refouinerai dans mes mags moisis, pour voir si quand même y aurait pas des p'tites miettes là-dessus... Wait and see, carpe diem.

Moi jamais maudire Boyington, un de nos plus éminents confrères !!! :nein:
... et des plus prolixes, pour ne rien gâcher... OO
Mumutrèspoto !!! ;v
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Avatar de l’utilisateur
Boyington
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Posts : 2495
Inscription : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CBF1000FAnoire2010-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Boyington » mer. 3 août 2016 18:10

Merci Monseigneur :mdr:
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar de l’utilisateur
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Posts : 15737
Inscription : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA 2004 BLEUE
Localisation : Cénac (33)

Re: Scramblers, filles de la liberté... et la Honda CL350

Postpar Mumu » jeu. 4 août 2016 07:31

De rien, mon Bon !!! 8) .... :mdr:
Mumutrèspoto !!! ;v
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier Post
  • Nouvelle HONDA !!!!
    par Niklas » mer. 18 oct. 2017 08:39 » dans Motos autres que CBF
    12
    345
    par nours01 Consulter le dernier Post
    jeu. 19 oct. 2017 09:33
  • Et *pouf* la Honda
    par Soso » jeu. 22 déc. 2016 14:45 » dans Vos motos
    17
    1873
    par manucbf Consulter le dernier Post
    sam. 7 janv. 2017 18:32
  • Ma première Honda
    par Jeff77 » ven. 17 mars 2017 19:36 » dans Passage obligatoire pour les nouveaux :-)
    33
    1646
    par Jeff77 Consulter le dernier Post
    mer. 29 mars 2017 17:53
  • 6 Honda en 5 ans
    par floydovich » lun. 18 sept. 2017 21:52 » dans L'aire de repos
    2
    188
    par Kiriki Consulter le dernier Post
    mar. 19 sept. 2017 10:15
  • Nouveau dans le monde Honda
    par Hambut » jeu. 22 juin 2017 14:42 » dans Passage obligatoire pour les nouveaux :-)
    20
    698
    par Alain_mo Consulter le dernier Post
    jeu. 29 juin 2017 22:05
  • Puits de bougie Honda CBR125
    par Ultralord4 » dim. 17 sept. 2017 20:52 » dans L'atelier : technique et mécanique sur les CBF
    9
    330
    par Ultralord4 Consulter le dernier Post
    ven. 13 oct. 2017 08:34
  • Démarrage Honda cbf 500
    par Me_domino » dim. 10 sept. 2017 12:17 » dans L'atelier : technique et mécanique sur les CBF
    15
    651
    par Me_domino Consulter le dernier Post
    lun. 9 oct. 2017 14:45
  • vds Honda 1000 cbf fa
    par swanson » dim. 27 août 2017 09:52 » dans Ventes et achats - MOTOS
    5
    568
    par swanson Consulter le dernier Post
    mer. 6 sept. 2017 23:06

Revenir vers « Motos autres que CBF »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité