Image RGPD : Informations sur la politique de gestion des données personnelles du Forum à lire ici.

Un peu de sagesse...

Ici on parle de tout....
Répondre
Avatar du membre
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Messages : 16307
Enregistré le : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA bleu tomate
Localisation : Cénac (33)
A remercié : 0
A été remercié : 25 fois

Un peu de sagesse...

Message par Mumu » lun. 7 mai 2018 11:21

Ca fait du bien et ça calme nos aspirations pleines de certitudes :
Gazouillette-N°137-poème-de-Max-Ehrmann-Église-de-Baltimore-768x1088.jpg
Mumupoto !!! ;v
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Avatar du membre
Carric
Accro
Accro
Messages : 1213
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 13:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 N Bleue - 2005
Localisation : Saint Marcel de Félines (42122)
A remercié : 0
A été remercié : 1 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Carric » lun. 7 mai 2018 12:13

n|nn Mumu :sup:
Une N et une S à la maison quoi de mieux !!!!
Au moins y'a plus de gueguerre maintenant !!!

Image

Avatar du membre
Boyington
Superstar !!!
Superstar !!!
Messages : 3300
Enregistré le : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CB1100RS rouge 2017-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)
A remercié : 0
A été remercié : 27 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Boyington » lun. 7 mai 2018 12:56

"Ôôômmmm, ôôômmmmm, ôôômmmmm, ômaname nemanamo......
:smack: :geek: :fui: :P
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar du membre
jamel
Vraie pipelette ....
Vraie pipelette ....
Messages : 1970
Enregistré le : ven. 8 avr. 2011 15:13
Votre moto (type, année, couleur) : Vespa 125 PX-TRIUMPH EXPLORER 2015 RED
Localisation : Hérault, Montpellier
A remercié : 3 fois
A été remercié : 15 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par jamel » lun. 7 mai 2018 13:02

Mumu tu es :first:
Follow the sun..... ;)

Image

Image
Toukacé team member...

Avatar du membre
Kiriki
Superstar !!!
Superstar !!!
Messages : 3584
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 00:20
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 N ABS 2008 Grise
Localisation : En France
A remercié : 4 fois
A été remercié : 25 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Kiriki » lun. 7 mai 2018 22:22

A ceux qui ne manquent de rien dans un monde façonner à leurs désirs, une autre version pleine de bon sens et de sagesse :fui:
Le freluquet.PDF
A sa naissance, l'homme est pourtant le meilleur ami de l'homme mais il en devient rapidement son meilleur ennemi car il ne peut souffrir d'injustice toute sa vie même si le paradis lui est promis.

;v
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avril 2009 à juin 2011 VARADERO 125 --> 11000 Km 3,5 l/100 . Juin 2011 à ... aujourd'hui CBF600 NA 2008 - 7 000 Km --> 45 000 km .
4,5 l/100
avec 95% de route et des trajets de 50km minimum. Pour la fiabilité, elle est totale sur la 600N comme sur la S ...... sauf la batterie sous dimensionnée

Avatar du membre
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Messages : 16307
Enregistré le : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA bleu tomate
Localisation : Cénac (33)
A remercié : 0
A été remercié : 25 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Mumu » lun. 16 juil. 2018 19:41

La Gazouillette de Bordeaux a encore frappé :

LA GAZOUILLETTE DE BORDEAUX

Le réchauffement climatique expliqué

Depuis le début de l'année 2018, les Français de France ont grelotté sous les grains de janvier, les flocons de février, les giboulées de mars, les rincées d'avril, les saucées de mai et les trombes de juin. Sans pour autant parler de déluge, les inondations, les avalanches, les grêles, les coups de vent, les coulées de boues et les glissements de terrain ont souvent fait la une des journaux et des télés à sensations à la recherche d'images racoleuses et de témoignage d'affligés ayant "tout perdu".

“ Et vlan, en cette fin juin et ce début de juillet, sans prévenir, la canicule, la vraie, la puissante, la 40° à l'ombre, n'épargnant ni les Bretons, ni les Savoyards, ni les Lorrains, ni les Normands s'est abattue sur l'hexagone ! ”

Et le cycle recommence, qui dit chaleur dit tonitruants tonnerres, fulgurants éclairs, feux du ciel et incendies de forêts, typhons et tornades, ouragans et cyclones. Et la course au sensationnel, audimat oblige, reprend de plus belle. Entre les journaux à scandales et les télés à retentissements, c'est à qui sera devant pour annoncer la première victime des méfaits de l'été.

Les Français de France jamais contents
"Il fait trop chaud d'un seul coup, c'est pas normal !". Jamais contents ces Français de France. Ils râlent et réclament des coupables. Ils ouvrent Internet et dans le centième de seconde qui suit, ils apprennent que l'ennemi N°1, créateurs de ces turbulences météorologiques c'est le réchauffement du climat !
Réchauffement c'est comme climat équitable, ça veut dire quoi ? Tout simplement que le futur calendrier de nos petits enfants se traduira par six mois de frissons de fièvre et six mois de bouffées de chaleur. D'ailleurs comme tout un chacun peut le constater, il n'y a plus de printemps, il n'y a plus d'automne. Désespérant !

Les Français de France, quoiqu'on en pense ou qu'on en dise ne se laissent pas "bourrer le mou". Tenez ! Prenons le cas de Bébert Cruchadou. Notre brave Bèglais, tôt levé, s'en vient retrouver ses potes au comptoir du café de la Morue dans le quartier des anciennes sècheries. Debout sur sa chaise et devant un pastis à faible teneur d'eau, il clame aux habitués du p'tit bistrot et aux touristes de passage, en quête d'exotisme, qu'il est capable d'élucider le phénomène du réchauffement climatique .

Explications de Bébert Cruchadou destinées aux Français de France
"Mes amis, pour un p'tit sou, j'ai acheté aux puces Saint-Michel de Bordeaux, à mon ami Momo l'anti- quaire, un "Traité de l'horticulture en Auvergne et Limousin", imprimé en 1798, réimprimé en 1878 et intitulé "L'art du réchauffement" . Écoutez bien ce que je vais vous lire, page 12, ligne 2 : "Nous les paysans du Confolentais, quand le printemps s'annonce et que chante le coucou, dans nos jardins nous ajoutons du fumier neuf à du fumier ancien, fumier neuf destiné à réchauffer les couches refroidies et nous appelons çà le réchauffement climatique" . Et Bébert de conclure : "Nos technocrates n'ont rien inventé, le bon sens paysan, c'est le réconfort, c'est la vérité, c'est l'avenir !".
Applaudissements fournis ! "On a tout compris, vive Bébert ! Vive le génie bèglais !
Allez, tournée générale, tournée du patron !" Et que le soleil illumine nos corps et nos cœurs !


Mumupoto !!! :/\
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Avatar du membre
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Messages : 16307
Enregistré le : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA bleu tomate
Localisation : Cénac (33)
A remercié : 0
A été remercié : 25 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Mumu » jeu. 2 août 2018 09:58

Coucou les potinépotos !!! :D
Oh, quel pet tu lances !!! :?
Exemples dans La Gazouillette de Bordeaux :

Causez-vous bien le bon français ?

La langue française présentement chahutée de tous côtés
subit des attaques virulentes pas forcément mortelles, quoique !

1 - sous l'effet des nouvelles techniques informatiques : Messenger, WhatsApp, Snapchat, SMS, texto, tweet, messages vocaux...
2 - par la prise de pouvoir de gogos intellos en mal de notoriété.

Penchons-nous (sans tomber) sur ces phénomènes linguistiques

Voici quelques exemples destinés à vous former, à vous éduquer pour être brillant aussi bien dans les réunions mondaines que dans les meetings populaires.

25 ans de SMS, mélange de rébus typographiques et d'effets sonores cela donne :

on pe envoyé otan D msgerie 1stanténé C bon pr la sanT et note vi social se porte mieu on a + besoi1 du franC pou fer D fote d'ortograf à l'écri du bac tu fé koi, ri1, C pa grave.

Le langage SMS, un jargon argotique prisé des ados, askip (à ce qu'il paraît) ! Dklm (du calme), en réalité, un machin anti-vieux (inclus les parents et les instits). DSL (désolé) et MDR (mort de rire).
Pas d'inquiétude, la mode passera comme celle du javanais, du verlan et autres argots de préau d'école ou de cour des miracles, de nos jours de coffee-shops ou de boîtes de nuit.

20 ans de novlangue machiste puis féministe, un langage technocratique imposé par les cuistres et les pédantes dans les ministères de la Culture et de l'Éducation nationale.

La Gazouillette (voir les Nos118 et 138) a déjà moqué le comportement de ces personnages de la République aussi ridicules que les vicomtes perruqués et parfumés de la Cour de Versailles au temps des rois absolus. Le drame c'est que ces parvenus farfelus disposent de salles de réunion, d'avantages honorifiques, d'indemnités conséquentes plus ou moins occultes. Des politiciens et des politiciennes, en perte de notorièté, flattent les électeurs dans le sens du poil pour imposer cette nouvelle écriture.

Voici quelques exemples destinés à vous former, à vous éduquer pour être brillant aussi bien dans les réunions mondaines que dans les meetings populaires

Cher.e.s auteur.e.s, cher.e.s lecteur.e.s, ne dites pas :
Ne dites pas que Cunégonde est naine, mais qu'il s'agit d'une personne à verticalité contrariée.
Ne dites pas que Pétronille à des cheveux blancs, mais qu'elle arbore une chevelure plurielle.
Ne dites pas que l'élève Pierrot a un problème de compréhension, mais qu'il lui faut une remédiation.
Ne dites pas que Jules joue au badminton, mais qu'il exerce une activité duelle médiée par un volant.
Ne dites pas que Marie-Lou préfère écrire un poème plutôt que jouer au ballon, mais que cette apprenante délaisse le référentiel bondissant pour optimiser l'outil scripteur. Dans le cas où Marie-Lou aurait une cessation d'intelligence, elle devra s'approprier un bloc mucilagineux à effet soustractif (en langage vulgaire pour ces Messieurs-Dames de la Haute, il s'agit d'une gomme pour effacer une faute).

Un âne n'a jamais gagné le prix de l'Arc de Triomphe
...une ânesse non plus !

Mumupoto !!! ;v
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Avatar du membre
Boyington
Superstar !!!
Superstar !!!
Messages : 3300
Enregistré le : sam. 11 juil. 2015 19:39
Votre moto (type, année, couleur) : CB1100RS rouge 2017-TSB125Suz rouge1977
Localisation : Le Tanu (Manche)
A remercié : 0
A été remercié : 27 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Boyington » jeu. 2 août 2018 10:07

Oui, c'est vrai.
Et ne dites pas: "J'entretiens un pote âgé", mais dites: "Je vis avec un vieux copain".
Image
Chance Vought créa le Corsair, et Pappy Boyington vit que cela était bon.
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar du membre
nours01
Superstar !!!
Superstar !!!
Messages : 4138
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 15:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 1000 FA 2013 bleue cerise
Localisation : AIN
A remercié : 12 fois
A été remercié : 31 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par nours01 » jeu. 2 août 2018 19:35

ah bon! tu jardines plus :?: :ble:
:out:
;v
SOUTENEZ LE FORUM, ADHEREZ A L'ASSOCIATION "CBF ATTITUDE" !

Avatar du membre
Mumu
Monsieur Mécanique
Monsieur Mécanique
Messages : 16307
Enregistré le : mar. 13 sept. 2005 09:45
Votre moto (type, année, couleur) : CBF 600 SA bleu tomate
Localisation : Cénac (33)
A remercié : 0
A été remercié : 25 fois

Re: Un peu de sagesse...

Message par Mumu » mar. 14 août 2018 12:11

allez, une autre !!! :D

LA GAZOUILLETTE DE BORDEAUX

L'Assomption de Popol, les larmes de Margot
Un drame populaire des temps présents, acte second
(Suite de l'acte 1 : Gazouillette N°136 - Copie intégrale en fin de texte)

Popol le loco (comme déjà dit, en espagnol loco signifie fou), cheminot honoraire, ancien conducteur de nuit des trains à vapeur, diésel ou électrique, a fort mal vécu la réforme de la SNCF qui privera d'une pension dès l'âge de 50 ans, les futurs employés des compagnies ferroviaires privées. Avec sa propre retraite écornée par les taxes et les impôts, alors qu'il a généreusement cotisé tout au long d'une carrière de labeur, Popol n'arrive plus à satisfaire sa passion de collectionneur de trains miniatures et de créateur de petits trains touristiques.

Pour fêter ses 60 ans, il a invité Margot, la nouvelle et inattendue députée de la banlieue bordelaise. Cette jeune communicante portée par la vague macroniste s'est totalement investie dans son devoir républicain jusqu'à apprendre la Constitution par cœur, assister à toutes les réunions, quitte à en perdre le sommeil. Son référent, celui qui l'a "découverte et lancée en politique" est maintenant dans la garde rapprochée du Président avec voiture de fonction, logement luxueux, salaire élevé et tous les avantages plus ou moins connus liés à l'emploi.

Margot, se voyait en Olympe de Gouges , prête à peaufiner une nouvelle Déclaration des Droits de la Femme où le mot bonheur, (en référence à son autre égérie, Rosa Bonheur) serait gravé dans le marbre. Elle croyait que la vague Macron aurait dégagé tous ceux qui avaient ruiné l'espérance du peuple. Hélas de jeunes et ambitieux technocrates, sans dialogue et sans concession imposent "leur loi" où les mots argent, premier de cordée, business, producting, management... reviennent sans cesse comme les mouches à vers tournoyant sur de la viande avariée. Déçue, mais aussi chahutée par ses électeurs qui lui reprochent son manque de combativité, Margot s'était réfugiée dans un silence assourdissant.
Avec plaisir et même beaucoup d'enthousiasme, elle avait répondu au tweet de Popol l'invitant à partager son dîner dans un restaurant étoilé de la Place de la Comédie à Bordeaux. Popol pour son anniversaire avait cassé sa tirelire, vendu sa collection de timbres et ses tableaux de peinture pour s'offrir une superbe voiture, pas de luxe, mais suffisamment racée, pour être considérée comme une bête de course.

Popol et Margot, deux célibataires endurcis, s'estimaient libres de toutes obligations, assujettissements et astreintes. Popol proposa à son invitée une sortie en Andorre, Dordogne ou Pays basque. Margot opta pour le Périgord. Aux commandes de sa décapotable, Popol retrouvait ses sensations de conducteur de train à grande vitesse. Faisant fi des nouveaux panneaux indicateurs imposant le 80 km/h, il abordait les virages avec ce doux plaisir de faire grincer les pneus et de recevoir de plein fouet sur son visage les bruines de chaleur comme jadis au temps des locomotives à vapeur. Margot riait, faisait semblant d'avoir peur et dans les quelques lignes droites posait délicatement sa tête sur l'épaule droite de son champion du volant.

Nous étions le 15 août, jour de l'Assomption , quelques minutes avant minuit. Dans la journée la "Vierge Marie était entrée triomphalement, corps et âme, dans la patrie céleste". Quand Saint-Pierre, détenant les clefs du Paradis vit arriver l'âme-hologramme de Popol, son corps étant resté encastré dans les ferrailles du bolide, il interpella sans ménagement le nouveau venu et lui demanda "Monsieur, quelles furent vos dernières paroles sur terre ?" "Je fonçais, chantant à tue-tête avec Margot, nous ne sommes ni de Droite ni de Gauche, nous sommes la France, championne du Monde de la Fraternité". Saint-Pierre devant tant de désinvolture commençait à s'énerver "Vos dernières paroles, s'il vous plaît ?". "Rien à gauche, rien à droite, mais où suis-je ?" "Aux portes du Paradis, Monsieur, c’est de la droite que le camion à bestiaux a surgi et projeté votre voiture contre un platane. Vous n'avez respecté aucune consigne de sécurité, vous êtes mort, Monsieur Popol ". "Et Margot ?" "Elle est à l'hôpital de Périgueux, multiples fractures, diagnostic réservé, elle a peu de chance de s'en sortir. Des larmes recouvrent ses joues et dans son délire comateux, elle ne cesse de ressasser le mot bonheur".

"Monsieur de Saint-Pierre, la Vierge est montée au ciel, laissez-moi retourner sur terre ". "Je n'ai aucun pouvoir, je ne suis que le gardien du Temple. Ici pas de Jupiter et vous n'aurez personne pour vous défendre. Monsieur Popol, vous êtes porteur de bons sentiments, aussi, je vous fais une faveur, prenez le couloir de gauche, entrez dans le jardin d'Eden, asseyez-vous sous le pommier, Margot arrive".



Quand Popol fait danser Margot
Un drame populaire des temps présents en deux actes. Acte premier.

Popol le loco (en espagnol loco signifie fou) peut effectivement être assimilé à un fou, car il est passionné de locos (locomotives). Ce cheminot retraité, ancien conducteur de train a débuté sa carrière dans les années cinquante comme mécanicien sur des machines à vapeur, crachant fortes fumées noires.
Que la vie était rude en ce temps-là ! Popol, bien noté par ses chefs a gravi tous les échelons jusqu’à devenir le conducteur référence sur le Paris-Lyon-Nice à bord du "Mistral", une 141 R fuel puis sur le Paris-Bordeaux- Irun aux commandes de l’Étendard, une CC 6500 électrique.

Popol, la cinquantaine venue a pris sa retraite conformément au statut des cheminots. Il s’est toujours porté volontaire pour être conducteur de nuit, au risque d’une fatigue nerveuse et d’un déséquilibre de l’horloge biologique interne. Il a fait face aux suicidés qui se jettent sous la loco, aux grands oiseaux de nuit qui se fracassent sur les phares, aux actes de malveillance de boulons jetés d’un pont ou de barres de fer posées en travers des voies à la sortie d’un tunnel, aux chutes de caténaires et autres multiples incidents allant jusqu’au déraillement ou à la collision frontale avec un train de marchandises. Popol a survécu aux attentats à la bombe et au mitraillage des organisations terroristes. Aujourd'hui, il raconte, en les enjolivant, toutes ces péripéties, dans les cafés, les universités, les académies et dans les salles d'attente des gares et à la grande joie des voyageurs.

Popol, rayé des cadres, ne pouvait pas rester inactif, trop d’images, de bruits, d’odeurs tournaient, fermentaient dans son crâne. La Société des Chemins de fer en voulant construire des trains à grande puis à très grande vitesse, a accumulé les déficits. Popol le loco n’a pas supporté. Il s’est mis dans la tête de sauver le réseau ferroviaire abandonné par les technocrates. Une voie ferrée est désaffectée, Popol court rencontrer le préfet, pour transformer le lieu en vélo-train, une gare se ferme il encourage le maire à la louer ou l’acheter pour créer un centre de formation ou d’archivage, une locomotive est envoyée à la casse, il contacte les clubs d’anciens cheminots pour la remettre en état ou la faire héberger dans un musée.

Margot, la trentaine triomphante, belle, instruite et intelligente, après de brillantes études de lettres s’est lancée dans la Com pour dit-elle "être au plus près des êtres humains par le pouvoir de la persuasion pour accéder à une société plus accueillante, plus pacifique, plus égalitaire, en définitive plus proche de cette indéfinissable et inaccessible étoile nommée bonheur". En mars 2017, par hasard, lors d’une remise de prix à un concours de poésie, elle a rencontré le référent-ambassadeur d’un nouveau mouvement nommé "En marche" . L’homme était chargé de recruter de jeunes candidats pour les élections législatives. Margot, ne connaissait rien à la politique et le nom de Macron lui était inconnu. Le référent réussit à la convaincre en lui promettant un bel avenir pour mettre en pratique "son sens aigu de la fraternité" . Margot, en son for intérieur, jugea l’expérience enrichissante.

Le référent lui donna tous les conseils et arguments pour une campagne rapide de moins de trois mois. Il lui décrocha une circonscription en banlieue bordelaise que se disputaient un notable dit de droite, président de sociétés, corrompu dans maintes affaires et un député sortant, dit de gauche, vieux renard de la politique et cumulard au possible de mandats électoraux. Par ses douces paroles, par son sourire ravageur mais aussi par sa conviction "de vouloir faire le bien du peuple" , Margot n’eut aucun mal, vu l’ambiance de suspicion qui régnait à l’égard des "sortants" à remporter la victoire dès le premier tour avec plus de 60% des voix.

Faut dire que Margot la chanceuse avait lors d’une réunion préparatrice pour l'inauguration du train à très grande vitesse entre Paris et Bordeaux, croisé au café de la gare, Popol le loco vantant les mérites des anciens trains entre Paris et l’Espagne comme le "Drapeau" ou encore "La Puerta del Sol"... Malgré le tiers de siècle qui les séparait, Popol et Margot tombèrent admiratifs l’un de l’autre. Popol devint spontanément une sorte de chef de campagne impromptu pour Margot. Par son aisance de paroles, il anima les débats faisant l’éloge du travail, du service public et de la République. Popol et Margot fêtèrent leur succès électoral, en compagnie de tous les bénévoles, au Bistrot du Port sur la rive droite de la Garonne. On les vit même danser ensemble.


Mumupoto !!! ;v
"Quand on perd ses rêves, c'est que l'on commence à mourir".
CBF 600 "S" ABS 2004 Bleu tomate, 35643 km. SDS : Mumubelle, amateurs de Médoc, frites et confits de coin-coin...

Répondre